Bayonne, un "Pacte avec le Diable"

Actualizado: abr 17


J’ai voulu, à travers le premier article de ce blog, rendre hommage à la ville de Bayonne (Baiona en Euskera) à qui je le dois bien puisque c’est ma ville d’accueil !

Bayonne est la capitale de la Province de Labourd (Département des Pyrénées-Atlantiques), l’une des trois provinces du pays Basque Français (Iparralde en Euskera), avec la "Basse Navarre" et "Soule ». Elle trouve seulement à 40 km de la frontière espagnole.

Certains d’entre vous doivent se demander pourquoi un tel titre. Vous le comprendrez certainement en vous promenant dans Bayonne car vous verrez que le temps n’a pas eu d’effet sur elle puisqu’elle garde, intacte, une beauté d’un autre temps alors même qu’elle a connu de nombreux changements et influences tout le long de son histoire.

Bayonne est localisée stratégiquement à la confluence des fleuves de la Nive et de l’Adour et aux portes de l’Océan Atlantique, De son origine romaine comme « castrum » (château en latin), il nous reste principalement la muraille romaine, toujours visible depuis de nombreux points de la ville. La ville a acquis beaucoup d’importance durant le Moyen Age, époque où elle a profité d’une grande auge économique en tant que porte commerciale en Europe, surtout durant les siècles dans lesquels une partie du Royaume d’Angleterre est devenue partie de l’Aquitaine médiévale. On peut dater cette période à partir de 1152, date du mariage entre Léonore d’Aquitaine et le Roi d’Angleterre, Enrique Plantagenet, jusqu’à la conquête par l’armée du Roi français Carlos VII en 1451.

D’époque médiévale, on peut voir le Château Vieux, une forteresse médiévale, et la Cathédrale Sainte Marie de Bayonne, de style gothique et construite entre les XIIIe et XVIe siècle.

Une fois en possession française, Bayonne est devenue la dernière ville fortifiée de France avant la frontière espagnole, à une époque où la France et l’Espagne n’étaient pas vraiment copines. Cette valeur stratégique militaire, en tant que porte du Royaume français, arrivera à son point culminant avec la construction de l’ensemble défensif de la muraille et la Citadelle de Vauban à la fin du XVIIème siècle. Ce caractère de place forte de Bayonne « asphyxiera » l’expansion urbaine de Bayonne jusqu’au XIXème siècle. A cette date, l’armée a commencé à autoriser la destruction de certaines fortifications et de nouveaux quartiers extra-muros ont pu se créer.

Aujourd’hui, Bayonne est une ville très jeune et dynamique, connue pour les fameuses « Fêtes de Bayonne » (inspirées en partie par les Fêtes de San Fermín navarraises) et pour son savoureux « Jambon de Bayonne ». On parle également de Bayonne grâce à sa tradition ancestrale chocolatière (Bayonne compte une poignée de chocolateries centenaires).

Je vous recommande de venir visiter Bayonne et je vous assure qu’après une balade par ses ruelles médiévales, en admirant ses typiques constructions avec ses poutres colorées et fenêtres en bois peint (Bayonne conserve de magnifiques exemples d’architecture des XVIe, XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles, vous finirez amoureux de cette ville. Et si, en plus, vous terminez votre visite sur une pause gastronomique dans l’une des terrasses au bord de la Nive, c’est possible que vous décidiez de suivre mon exemple et que vous vous installiez ici !

#Labourd #Bayonne #Histoire #Arquitecture #Français

0 vistas

Me llamo Juan Carlos, soy originario de Madrid pero vivo en el País Vasco Francés. Soy guía oficial y  organizo visitas guiadas en español, inglés y francés en Bayonne, Biarritz, San Juan de Luz...   Leer mas.

© 2017 by Alterguiding.